Syndicat des Instituteurs et Professeurs des Écoles. Section de la Somme
26 rue F. Petit - BP 90723 - 80007 AMIENS CEDEX 1 | 03 64 26 50 90 | snudi.fo80@yahoo.fr

Rechercher sur le Site

La FNEC FP FO soutient l’initiative des syndicats du 1er degré (SNUIPP-FSU , SNUDI-FO, SE-UNSA) du Val de Marne de manifester le mercredi 4 mai 2011 au ministère
Publié le 15 avril 2011 | Le SNUDI-FO 80

Les 16 000 suppressions de postes décidées par le ministre doivent toutes être annulées !

Amiens, Caen, Strasbourg, Toulouse, Grenoble, Angers, Le Puy, Créteil, Bobigny, Paris, Nanterre, Nantes, Château-Thierry, Laon, St-Lô, Strasbourg, Cognac, Bordeaux, Montpellier, Calais, …cette liste est incomplète, très incomplète.

C’est le début de la liste des villes où se multiplient, grèves, délégations, rassemblements, manifestations. Enseignants, parents d’élèves, élus, tous exigent devant les préfectures, les rectorats, les Inspections académiques, l’annulation du contingent de fermetures de postes qui leur est imposé pour aboutir au total de 16 000 suppressions décidées par le ministre et ses contre réformes.

Ce qui maintenant relie toutes ces villes à l’initiative des enseignants du 1er degré du Val de Marne avec leurs syndicats, c’est la nécessité de s’adresser au ministre et de préparer s’il le faut la grève pour l’annulation des 16 000 fermetures.

La FNEC FP-FO et ses syndicats le proposent et l’expriment dans toutes les assemblées générales, dans tous les départements :

C’est le ministre qui est responsable,

c’est au ministère qu’il faut aller.

Si c’est la grève qu’il faut, alors il faut l’organiser face au ministre.

Ni les journées d’action à répétition sans grève ni revendication, ni le boycott des CTP, ni les « actions originales » ne permettront de gagner. Ce qu’il faut maintenant, c’est la grève ensemble, face au ministre pour l’annulation de toutes les fermetures de classes.

Le 4 mai, le ministre devra répondre à la délégation intersyndicale du Val de Marne.

Il devra répondre aux revendications de tous les départements.

La FNEC-FP FO soutient les initiatives qui exigent du ministre l’annulation des fermetures.

N’est-il pas temps de constituer la délégation des secrétaires généraux de tous les syndicats nationaux, de toutes les fédérations de l’éducation nationale portant au ministère le mandat unanime de toutes les assemblées, de toutes les délégations, de toutes les pétitions, de toutes les manifestations :

Monsieur le ministre, annulez les 16 000 fermetures de postes !

Répondez-nous ! Sinon vous ne nous laissez d’autre choix que la grève, la grève nationale !

Montreuil, le 14 avril 2011

cale
Bulletin d’adhésion 2020

SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo