Syndicat des Instituteurs et Professeurs des Écoles. Section de la Somme
26 rue F. Petit - BP 90723 - 80007 AMIENS CEDEX 1 | 03 64 26 50 90 | snudi.fo80@yahoo.fr

Rechercher sur le Site

Entretiens de carrière à 2 ans et à 20 ans d’ancienneté
Publié le 11 mai 2011 | Le SNUDI-FO 80

Des entretiens avec l’IEN à 2 ans et à 20 ans d’ancienneté, dans le cadre du « pacte de carrière » du ministre de l’Education Nationale, ont été expérimentés et réalisés dans les circonscriptions d’Amiens 4 et de Doullens au cours du deuxième trimestre de cette année scolaire.

Depuis, une circulaire rectorale, en date du 11 avril, a été envoyée aux IEN. Le recteur demande que ces entretiens soient menés dans toutes circonscriptions jusqu’au 10 juin 2011. Il précise « ces entretiens doivent être effectués avec l’ensemble des PE concernés de votre circonscription, sauf en cas de force majeure (absence sur toute la période). »

Les entretiens de carrière, de quoi s’agit-il ?

Pour le SNUDI-FO, la mise en œuvre des entretiens de carrière à 2 ans et 20 ans introduisent dans l’Education nationale les techniques de gestions des ressources humaines du secteur privé.

Comme l’indique le ministre, ils ont pour but de « mieux aider les enseignants dans leurs démarches de mobilité ». Il s’agit d’un dispositif visant à pousser vers la porte des milliers de collègues par des techniques de « management » éprouvées dans d’autres entreprises comme
France Télécom, avec les résultats que l’on sait : autoévaluation, autocritique, déstabilisation, culpabilisation…

Cette façon de procéder doit être mise en relation avec les milliers de suppressions de postes décidées par le gouvernement.

Ils annoncent également les entretiens professionnels annuels prévus par le décret 2010-888 du 28 juillet 2010 à compter du 1er janvier 2012.

Pour refuser ces entretiens

Le 9 mars 2011, la Fédération FO de l’Enseignement a été reçue au ministère pour dénoncer l’arbitraire de l’entretien de carrière. Le ministre a précisé qu’il ne s’agissait que d’un point d’information sur les possibilités offertes d’évolution professionnelle. Dans ces conditions, le caractère facultatif de cet entretien doit être affirmé clairement. En effet, tout collègue doit pouvoir exprimer son souhait de ne pas bénéficier de ce « point d’information ». Aucun de ces entretiens n’est, pour l’instant prévu par quelque loi, décret, ou arrêté que ce soit.

La circulaire rectorale demande que les personnels qui refusent l’entretien le formalisent par voie écrite et hiérarchique. C’est la raison pour laquelle le SNUDI-FO a rédigé une lettre type de refus d’entretien de carrière que chacun peut utiliser pour les refuser. (Voir en annexe)

Pour toute information complémentaire, pour tout problème, contactez le SNUDI-FO.

cale
Documents Liés
Modèle de lettre pour refus d’entretien de carrière
Word - 24 ko
Bulletin d’adhésion 2020

SPIP 3.1.3 [23214] habillé par le Snudi Fo